Madagascar1 Madagascar2

 

LOCALISATION 

Ce programme cible des familles et organisations paysannes demandeuses d'appui, situées dans 4 districts ruraux contigus de la côte Sud-Est de Madagascar, du Nord au sud : Mananjary, Manakara, Vohipeno et Farafangana.

CONTEXTE 

Selon une enquête nationale cette région est une des plus pauvres de Madagascar en ce qui concerne les carences alimentaires tant quantitatives que qualitatives. Les familles rurales (90% de la population) vivent principalement d'une agriculture de subsistance. La production agricole sert donc principalement à l'autoconsommation alimentaire, et concerne en majorité la culture du riz et de tubercules. Cette région est en outre soumise régulièrement à des chocs climatiques (cyclones, inondations pouvant alterner avec des sécheresses).
L'année 2014, a d'ailleurs démarré avec des inondations importantes ayant fait beaucoup de dégâts dans la zone. Les familles possèdent des moyens de production réduits et ne disposent plus actuellement que de très petites surfaces rizicoles. Les terrains des collines sont peu fertiles et très dégradés tandis que les techniques agricoles (exclusivement manuelles) et les variétés dont ils disposent ne permettent plus de répondre aux besoins productifs des familles les plus vulnérables (souvent des femmes seules devant chercher du travail journalier pour survivre).
Il n'y avait jusqu'à présent que très peu de structuration paysanne dans ces zones ainsi que peu d'entraide entre paysans, ces pratiques s'étant réduites avec la perte d'influence des chefs lignagers.

PROJET

Proposé :
Améliorer durablement les capacités productives d'environ 2 900 familles paysannes de quatre districts de la côte sud-est de Madagascar

Réalisé :
Renforcement des capacités d'adaptation et de production de 3 432 familles Paysannes.

OBJECTIFS

Cette action vise à ameliorer les capacités d'environ 1 400 nouvelles familles paysannes pour accroître, diversifier et valoriser leurs productions agricoles. Elle poursuit par ailleurs son appui aux 1 000 paysans membres de la Fédération ainsi qu'à un certain nombre de groupements non encore membres.
Les deux axes principaux d'intervention sont :

  • Diffuser des techniques culturales et des innovations qui permettent aux paysans d'augmenter et diversifier leur production afin de satisfaire leurs besoins vitaux et d'augmenter leurs revenus.
  • Stucturer les paysans producteurs au sein des organisations Fagnimbogna (groupements de base, Unions et Fédération) pour développer des activités d'entraide entre les paysans et faciliter la diffusion des techniques, les approvisionnements autonomes, et la commercialisation.

DESCRIPTION DE L'ACTION 

Les activités sont différenciées en fonction des districts : les paysans de Farafangana et Vohipeno bénéficient d'un appui centré prioritairement sur les conseils agricoles avant d'intégrer un volet socio organisationnel visant au renforcement des organisations de base et de la fédération Fagnimbogna plus important dans les 2 autres districts.

  1. Augmenter la productivité et les rendements vivriers,
  2. Améliorer l'alimentation des ménages très vulnérables,
  3. Renforcer l'autonomie des agriculteurs par la structuration paysanne.

PARTENAIRES 

Créée officiellement en 2009, la Fédération Fagnimbogna est devenue une organisation paysanne de référence dans la Région. Elle est constituée de 34 Unions de groupements de producteurs (132 groupements) et compte 1 100 membres actifs ainsi que 5 coopératives. Le programme et la fédération apportent des services aux membres dans le cadre de projets productifs spécifiques : des conseils (organisationnel, technique) ; des appuis pour l'approvisionnement en intrants et équipements agricoles via les 5 coopératives ; des appuis pour la production et diffusion de semences et de matériel végétal ; la mise à disposition d'un fond de roulement et de services de collecte, stockage et commercialisation de produits agricoles.

 

La Fondation Cassiopée est reconnue d’utilité publique par décret du 24 février 2011.