Ethiopie1 Ethiopie2

 

LOCALISATION

Le projet se situe dans les 5 districts de la Région Sud de l'Ethiopie, zones du Kembatta (Kacha Bira, Hadero et Doyo Gena) et du Wolayta (Damot Sore et Ofa).

CONTEXTE 

Les agriculteurs du sud de l'Ethiopie sont de fins jardiniers qui ont réussi à développer des systèmes agraires très productifs pour subvenir à leurs besoins, sur des terres montagneuses souvent très pentues et des espaces cultivables de plus en plus réduits. Avec une densité moyenne supérieure à 400 hab/km2 et une population amenée à doubler en moins de 35 ans, les régions ciblées par les programmes comptent parmi les zones rurales plus densément peuplées de toute l'Afrique. La taille moyenne des exploitations est aujourd'hui de l'ordre du 0,5ha et l'on assiste à une miniaturisation des fermes, avec parfois des exploitations qui ont été divisées par trois au cours de la dernière génération. Dans ce contexte de pression intense sur les ressources naturelles, les fermes familiales se retrouvent fortement exposées aux phénomènes d'érosion des sols et au déclin de leur fertilité.

Les agriculteurs du sud de l'Ethiopie sont donc confrontés à deux enjeux majeurs :

Le besoin vital d'intensifier et de diversifier la production agricole pour nourrir une population rurale croissante.

La nécessité d'adopter des pratiques agricoles qui permettent de préserver l'environnement et de maintenir sa capacité productive pour les générations présentes et à venir.

PROJET

Proposé :
Améliorer la situation alimentaire d'environ pour 2000 familles d'agriculteurs.

Réalisé :
Appui à 2090 familles d'agriculteurs pour préserver leurs ressources et augmenter leur production agricole.

OBJECTIFS

Les programmes d'appui aux agricultures familiales menés par Inter Aide en Ethiopie visent à aider les familles paysannes à maximiser leur production agricole par unité de surface tout en améliorant la fertilité, le maintien des sols et la biodiversité.

ENJEUX POUR 2015

Les enjeux des programmes agricoles pour cette année 2015 sont les suivants :

La composante centrale du projet concerne la préservation des ressources naturelles par des mesures qui permettent de répondre aux besoins vitaux des familles (alimentation, fourrage, bois) tout en protégeant la fertilité des terres. Il s'agira essentiellement de diffuser ces pratiques aujourd'hui éprouvées sur une échelle plus large, en s'appuyant sur les acteurs institutionnels locaux et les Iddirs. Les actions seront poursuivies au sein de 4 districts, et progressivement étendues au nouveau district de Tembaro (fin 2015).

Documenter les innovations organisationnelles et techniques, ainsi que leur impact pour les familles paysannes, et encourager leur adoption/diffusion par les autorités locales. Dans le cadre d'un financement du CTA (Centre technique de cooperation agricole et rurale géré par l'UE), une chargée d'étude a d'ailleurs été recrutée pour une période de 8 mois.

Poursuivre la recherche de solutions innovantes et adaptées dans les domaines de la fertilité, la production fourragère et la diversification des cultures. Nous travaillons dans ce sens en collaboration avec l'ILRI (International Livestock Research Institute).

Améliorer l'autonomie semencière des familles par la mise en place de mécanismes d'accès, d'auto-multiplication, de conservation et de renouvellement de semences (blé, pomme de terre, haricot), en collaboration avec les Iddirs.

Poursuivre les activités spécifiques pour les familles très vulnérables, évaluer leur impact et étudier des moyens pour toucher plus de familles. Il s'agit d'aider les familles les plus pauvres à restaurer leurs capacités de production au sein de leur ferme dans la durée et à mieux subvenir à leurs besoins.

PARTENAIRES

Les actions sont mises en place en partenariat avec RCBDIA (Rural Community Based Development Initiatives Association), organisation éthiopienne créée en 2006 à l'initiative de responsables de programmes éthiopiens d'Inter Aide (anciens et actuels). Les équipes de RCBDIA sont en charge des actions dans la zone du Wolayta (et Inter Aide dans le Kembatta). Les Iddirs (associations traditionnelles d'entraide) et les Bureaux de l'Agriculture sont associés à la mise en oeuvre des activités.

 

Ethiopie3 Ethiopie4
Ethiopie5
 

La Fondation Cassiopée est reconnue d’utilité publique par décret du 24 février 2011.